Capital naturel

Cette métaphore désigne les stocks de ressources naturelles desquelles peuvent dériver les biens et services dont dépendent les sociétés humaines.

Il peut être décliné en quatre types :

  • le capital naturel renouvelable (espèces vivantes, écosystèmes),
  • le capital naturel non renouvelable (pétrole, charbon, diamants),
  • le capital naturel récupérable (atmosphère, eau potable, sols fertiles)
  • le capital naturel cultivé (agriculture et sylviculture)

En aucun cas le Capital naturel peut être associée à la valeur de la nature car il ne prend pas en compte les valeurs intrinsèques.

Voir aussi : le cadre Conceptuel EFESE :