Consultation ASN (IMB n°167) sur la Cuve de Flamanville

Consultation ASN (IMB n°167) sur la Cuve de Flamanville

Projet d’avis de l’ASN relatif à l’anomalie de la composition de l’acier du fond et du couvercle de la cuve du réacteur EPR de la centrale nucléaire de Flamanville (INB n° 167)

 

Notre réponse à la consultation publique de l’ASN 

 

 

 


 

La cuve est un des éléments majeurs de sécurité de cette installation.

Comme vous le savez et ne l’avez jamais caché :

  • Elle est soumise à des contraintes de pression, température et radiations importantes,
  • Son couvercle supporte de nombreux dispositifs mécaniques et hydrauliques nécessitant des perçages multiples (plusieurs dizaines …) et complexes. Ils constituent autant de points de fragilité potentiels.
  • Sa dimension est exceptionnelle, nous n’avons donc pas d’expérience de ce type d’ouvrage dans de telles dimensions.

Les défaillances de qualité d’acier constatées sont avérées. La modélisation par calculs des conséquences potentielles sur l’ouvrage et particulièrement des risques de vieillissement prématuré sous les contraintes thermiques, hydrauliques et radiatives ne peut pas donner de résultats fiables et exploitables. Pour cette raison, vous avez conseillé le changement du couvercle quelques années après la mise en service. Si cette recommandation est scientifiquement fondée, l’est-elle sur le plan économique ?

Le changement de ce couvercle en cours d’exploitation se chiffre en milliards d’Euro. L’exploitant aura-t-il la capacité de prendre cette décision le moment venu ? Est-ce de votre responsabilité de faire courir ce risque plus que probable, que ce couvercle ne soit pas remplacé à temps pour des raisons financières ? Qui assumera cet investissement de remplacement alors que la majorité des exploitants y compris EDF ne croient plus dans le modèle économique de cette EPR surdimensionné ?

Votre recommandation technique ne peut pas être disjointe des considérations économiques compte tenu des montants en jeux et particulièrement ceux d’un éventuel préjudice en cas d’accident. Ces réalités tangibles devraient vous conduire à refuser l’autorisation de démarrage de l’installation avec ce couvercle.

Envoyer un commentaire

Vous devez être connecté pour E commentaire.