L’Economie Circulaire ne passera pas sans … une économie circulaire !

L’Economie Circulaire ne passera pas sans … une économie circulaire !

L’Ademe a publié une étude réalisée par le Credoc* sur L’évolution du comportement des Français face au développement de l’économie circulaire.

 

 

 

 

 

 

Eléments relatifs au contexte général :

 

« la peur du chômage et de la pauvreté détournent, en partie, l’attention de l’environnement »

 

Paradoxe

 

 

« la croissance économique devrait être la priorité, même si cela a un impact sur l’environnement …»

 

« Les années récentes sont marquées par une forme de « ras-le-bol » fiscal (74% des Français pensent en 2014 qu’ils sont perdants dans le système de redistribution socio-fiscal), de défiance vis-à-vis de l’intervention de l’État dans l’économie …»

 

Comportements d’achats :

 

Les critères environnementaux arrivent en 7eme position des critères de choix :

 

Priorités

 

« seuls 36% des Français se disent prêts à payer 10% plus cher des produits reconnus comme préservant l’environnement, alors qu’ils étaient 66% en 1994 »


Ainsi, ce sont majoritairement les économies associées aux offres alternatives qui conduisent à des pratiques plus vertueuses (réemploi, rechargement, partage, etc …)
Tous les dispositifs classiques (sensibilisation, affichage, etc …) bien qu’utiles en eux même, ne suffiront pas à faire basculer significativement les processus production consommation vers des pratiques plus durables s’ils ne sont pas accompagnés d’un « signal – prix ».

Une bonne raison pour accélérer la mise en œuvre d’une stratégie « coût complet » et de favoriser les offres à faibles externalités -souvent composées de matières recyclées– grâce à un dispositif incitatif comme la TVA Circulaire qui permet de mettre en cohérence les flux de matières (et d’énergie) avec les flux d’information : le rôle de la monnaie !

 

* : Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie

Envoyer un commentaire

Vous devez être connecté pour E commentaire.